Email: info@parlonsfrancais.net



Les Wriggles

Julie, la petite olive
Julie la p'tite olive
Revait de voyager
Mais elle était captive
D'un rameau d'olivier
Elle tanait ses copines a longueur de journée
Avec les philippines et st germains des prés

C est bon julie arrete de nous les briser
Tu sais bien que notre vie finira dans un panier
On es nés pour faire de l'huile d'olive
C est comme ça c'est la nature
Et c est tres bon avec les andives

Julie la p'tite olive l'entendait pas de cette oreille
Comme elle avait la verve vive elle pris a partie le soleil
Vous monsieur vous tournez pres de 24 h par jour
Le monde vous le connaissez
vous en avez déjà fait le tour
Moi je suis prisonniere de cette grosse branche en bois
Dites moi donc c' qui se passe sur terre
Oh oui siouplait racontez moi...

C'est bon julie arrete de les lui briser
Tu sais bien que notre vie finira dans un saladier
On es nées pour faire copines avec les andives
Le soleil lui il s'en tape il connait rien a l'huile d olive

Mais l'astre du jour par sa requete fut ému
Et lui dit rayonnant d amour,
" je vais commencer aux début"
Au bout d une dizaine de mois il finissait le preambule, le big bang et tous ces trucs la
La naissance des premières cellules

Et julie l'écoutait passionnée atentive
Ouvrant grand ses oreilles pour n'en point perdre un mot mais, hélas, la vendange tardive des olives coupa leur entretien
Avec tous le rameau

Cette fois julie c'est terminé
Allez monte dans le camion qui nous emmene chez pugier
T'étais née pour faire de l'huile d'olive
Maintenant tu ferme ta gueule et tu dis bonjour aux andives

Mais julie ingnorait que le soleil ce gros bavard
De lumière l'avait gavée pendant qu'il contait ses histoire
Et arrivée au pressoir
Le proprietaire agricole eut besoin d une chaise pour s assoir
Et s'ecria :

Oh la bestiole
Cré nom de nom
C qu boudiou j hallucinions
Par les baloches du cornu
J'ai du abusé du litron
Cette olive on dirait la couille de godzilla
Va m'en falloir des andives
Pour contenter c'te bete là

Et julie que la joie innonde
Grâce au miracle de la nature
S'est tapée 4 tour du monde
Dans les salons de l'agriculture

Dans les salons d l'agriculture.


Plouf!
Le petit Jordy a très bien compris
Qu'à la piscine pour draguer les copines, faut faire

{Refrain:}
Plouf, Plouf
La vie, parfois fait plouf

Le petit Grégory apprenait la vie
Au bord de la rivière avec son père, et puis

{au Refrain}

Brahim était plus grand marchait tranquilement
Chantant "que la vie est belle"
sous le pont Carrousel, et puis
Plouf, plouf
La vie parfois fait plouf

Jimmy regardait les nuages
Assis au bord de la page
- Qu'est c'que c'est ça, papa ?
- Un avion d'la TWA
- Qu'est-ce que c'est ça dans l'air ?
- C'est un avion de la SwissAir ! Et puis
Plouf, Plouf
L'avion, parfois fait plouf

Eric le grand skipper, sur son bateau à voile
Contemplait les étoiles au large du Pays de Galles, et puis

{ Plouf, Plouf, un peu comme Jerry Roof}

Léon jouait du violon Ouais ! c'est chouette le violon
Mais c'est pas pratique de jouer sur le Titanic, parce que

{Refrain, sous l'eau!}

Fernando le photographe finissait son paragraphe
Par "Besos mi amor à bord du Rainbow Warrior..." et puis

{au Refrain}

Dans la vie jette toi à l'eau
Tant qu'il n'y a personne pour te pousser dans le dos,
parce que

Plouf, plouf
La mort aussi fait...


La forêt
Un petit lapin qui s'appelait Poupine
Avait rendez-vous avec sa Poupinette
Ses parents ne voulaient pas
qu'elle devienne sa copine
Parce qu'en fait Poupinette
c'était une belette

Thierry le chasseur est comme tout les chasseurs
Il est con-tent d'aller chasser
Il aime les fleurs
connait la forêt par coeur
il est con-centré sur son gibier

Poupine le lapin papouille l'arrière-train
de Poupinette qui s'écrit: "O vas-y fais moi mal!"
Ca réveille Bernadette
Bernadette la vieille chouette
Qui bondit, une belette un lapin c'est pas normal

Thierry le chasseur n'est pas un gros bourrin
Puisqu'il est con-forme à la tradition
si il écrase les fleurs c'est à cause de son tout terrain
Puisqu'il est con-ducteur,
attention, petit lapin
derrière toi, c'est toute la forêt qui commence à s'ébranler
Prévenu par la chouette voilà le papa
De ta poupinette qui vient te coller une branlée

Thierry le chasseur a eu une grosse hallu
Puisqu'il est con-vaincu d'avoir vu
Une belette coller un pain à un tout petit lapin
Il est con-trarié d'avoir pas pu
Sortir son fusil pour s'payer une grosse boucherie
Puisqu'il est convoqué au commando
spécial de son parti pour aller jeter des oeufs pourris
sur les con-gres-sistes écolos


Ma philosophie
Ma philosophie de la vie, je l'ai apprise au
Il faut faire la queue, acheter l'plus qu'on peut
Sans se faire doubler par les vieux
Je crée mes envies mes avis mes amours propres au
J'profite des promos j'achète que des lots
Sans me faire bousculer par les gros

C'est un univers merveilleux
Plein de belles images en couleur
Y'a tout c'que j'aime, y'a tout c'que j'veux
Des pâtes des couches des clous du beurre
C'est comme le pays des jouets
Des enfants du conte Pinocchio
Cette caissière est pas mal roulée
Ce rayon regorge de vélos

J'ai vendu mon âme en promo
Le SBAM c'est la Bible en quatre mots
"Sourire Bonjour Au revoir Merci"
Je cède ma vie à moitié prix
Pendant que j'fais glisser les slips
Sous les bips je rêve à mon clip
A l'apogée de ma carrière
J'oublierai l'enfer du

Mes histoires d'amour courent toujours autour des couloirs du
Je suis les gonzesses je tripe sur leurs fesses
Sans jamais passer à la caisse
Mon option au bac c'est l'arnaque du vigile black de chez
Je choure d'la vodka des skeuds du coca
Méga skreud face aux caméras

Oh là, la folie des vendeurs
Ça tombe mal j'suis d'mauvaise humeur
Faut pas qu'y m'agresse, qu'y m'cause
Si y'en a un qui m'touche j'l'explose
Danny t'éloigne pas du caddy
Pourquoi j'ai amené le gosse
Longtemps qu'j'suis pas venu un samedi
Ce jour-là d'habitude je bosse

Je fais l'bonheur d'mes supérieurs
Je suis le meilleur des acteurs
Pour qu'le beauf raque j'fais des miracles
J'adapte à chaque fois mon spectacle
Pour les mamans je suis sensible
Pour l'exigeant je suis crédible
Pour mieux vous servir je m'exerce
A sourire comme Julien Lepers

Mes informations font légion pour toutes les questions du
Je crée des slogans qui laissent les parents
Impuissants face à leurs enfants
Je fais la police au service des bénéfices de
J'traque les anoraks je fouille dans les sacs
Et quand j'craque j'fous des paires de claques

Devant la montagne de bonbons
J'ai l'air minuscule je m'sens con
J'aurai jamais assez de mains
Pour retenir ce con d'gamin
Danny repose-moi cette voiture
Tu sais qu'j'aime pas quand tu demandes
J't'ai d'jà dit oui pour les chaussures
J'ai d'jà dit non pour les trois bandes

Je dépense donc je suis heureux
Si loin des soucis quotidiens
Des paquets cadeaux plein les yeux
Le rêve importé de ma main
Lorsque j'entends toute la misère
Dont on me parle dans la télé
Je viens faire mon plein de super
Sous les tubes du supermarché

Ma notion du temps je l'apprends en poire autant d'vant chez
J'vends l'Itinérant d'un air suppliant
Sans me faire chouraver mon pliant
Notre ultime sursaut sera beau sous les panneaux du
Nous irons sans retard au ciel par milliards
Pour nous réincarner en code barre


Retourner aux "Chansons"

Ellen Silva Ribeiro Gourmand - ellen@parlonsfrancais.net

                                            Parlons Français no LinkedIn