Email: info@parlonsfrancais.net



Louise Attaque

Le vent nous portera

Je n'ai pas peur de la route
Faudrait voir, faut qu'on y goûte
Des méandres au creux des reins
Et tout ira bien

Le vent nous portera

Ton message à la grande ourse
Et la trajectoire de la course
A l'instantané de velours
Même s'il ne sert à rien

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

La caresse et la mitraille
Cette plaie qui nous tiraille
Le palais des autres jours
D'hier et demain

Le vent les portera

 

Génétique en bandoulière
Des chromosomes dans l'atmosphère
Des taxis pour les galaxies
Et mon tapis volant dis

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

Ce parfum de nos années mortes
Ceux qui peuvent frapper à ta porte
Infinité de destin
On en pose un, qu'est-ce qu'on en retient?

Le vent l'emportera

Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

Le vent les portera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera


L'homme Pressé
J'suis un mannequin glacé avec un teint de soleil.
Ravalé, l'homme pressé, mes conneries proférées
Sont le destin du monde, je n'ai pas le temps, je file,
Ma carrière est en jeu, je suis l'homme médiatique.
J'suis plus que politique, je vais vite, très vite,
J'suis une comète humaine universelle.
Je traverse le temps, je suis une référence,
Je suis omnipresent, je deviens omniscient,
J'ai envahi le monde que je ne connais pas,
Peut importe j'en parle, peu importe je sais.
J'ai les hommes a mes pieds, huit milliards potentiels
De cretins asservis à part certains de mes amis
Du même monde que moi. Vous n'imaginez pas ce qu'il sont gais.
Qui veut de moi et des miettes de mon cerveau?
Qui veut entrer dans la toile de mon réseau?
Militant quotidien de l'inhumanité,
Des profits immédiats, des faveurs des médias,
Moi je suis riche, très riche,
J'fais dans l'immobilier,
Je sais faire des affaires, y'en a qui peuvent payer.
J'connais le tout Paris et puis le reste aussi.
Mes connaissances uniques
Et leurs femmes que je... fréquente évidemment.
Les cordons de la bourses se relachent pour moi.
Il n'y a plus de sécret, je suis le roi des rois.
Explose l'audimat, pulvérisée l'audience.
Et qu'est ce que vous croyez? C'est ma voie, c'est ma chance.
J'adore les émissions à la télévision.
Pas le temps d'regarder mais c'est moi qui les fais.
On crache la nourriture a ces yeux affamés.
De notre pourriture. Mieux que d'la confiture
A des cochons!
Qui veut de moi et des miettes de mon cerveau?
Qui veut entrer dans la toile de mon réseau?

Vous savez que je suis...
Un homme pressé, Un homme pressé, Un homme pressé
Je suis...
Un homme pressé, Un homme pressé, Un homme pressé.
Je suis un militant quotidien de l'inhumanité
Et puis des profits immediats et puis des faveurs des médias.
Moi je suis riche, très riche,
J'fais dans l'immobilier.
Je sais faire des affaires, y'en a qui peuvent payer.
Et puis je traverse le temps je suis devenu omnipresent
Je suis une super référence,
Je peux toujours m'ramener ma science.
Moi je vais vite, très vite, ma carrière est en jeu.
Je suis l'homme médiatique, moi je suis plus que politique
Car je suis...
Un homme pressé, Un homme pressé, Un homme pressé
Aaah...
Un homme pressé oui je suis
Un homme pressé, Un homme pressé.
Je suis un militant quotidien de l'inhumanité
Et puis des profits immédiats et puis de faveurs des médias.
Moi je suis riche, très riche,
J'fais dans l'immobilier.
Je sais faire des affaires, y'en a qui peuvent payer.
Love, love, love, dit-on en Amérique.
Lioubov, Russie ex-soviétique.
Amour, aux quatre coins de France.


Retourner aux "Chansons"

Ellen Silva Ribeiro Gourmand - ellen@parlonsfrancais.net

                                            Parlons Français no LinkedIn